En Aquitaine

Les délégations départementales
Rejoignez nous !
Mon compte
Site national

Assemblée Générale de MP33

L'assemblée Générale de Maisons Paysannes de Gironde

a eu lieu le samedi 7 mars 2020 de 14h30 à 19h

au cuvier du Prieuré de Cayac à Gradignan

255-257 Cours du Général de Gaulle, 33170 Gradignan

-

COMPTE RENDU

Accueil et intervention préalable présentée par JC de Munain : « Eco-habiter »

Rédigé à la suite du premier sommet sur la Terre de 1970, le « rapport Meadows » prévoyait que les limites de la croissance seraient arrêtées par la limite des ressources que peut offrir la Terre. Pour les détracteurs, l’innovation serait notre salut. Ces pensées gouvernent les réflexions sur le développement durable.

Depuis une vingtaine d’années, de plus en plus d’auteurs (dont Meadows) pensent que cette réalité est inéluctable, qu’il nous faut totalement changer de vision du monde. Le développement durable n’est plus d’actualité car il est conçu sur un modèle de croissance. Les nouveaux modèles qu’ils proposent sont fondés sur la résilience contre l’inéluctable.

Pour nous, adhérents de Maisons Paysannes ou pour l’ethnologue, les principes décrits ressemblent à ceux des sociétés vernaculaires qui se sont développées dans le monde depuis l’aube de l’humanité. Leurs visions du monde ont un bilan carbone quasi-nul…

Plus qu’un marché à conquérir, les maisons paysannes ne sont-elles pas des bibliothèques de modes de vie à conserver au même titre que la diversité biologique ?

-

BILAN MORAL

Visites conseils par Angelina Martini et Gilles Robert :

8 visites réalisées et un suivi de chantier.

Les demandes de conseils ont porté sur des dégradations du bâti causées par des remontées capillaires et des désordres de maçonneries dont certains par leur ampleur amenaient leurs propriétaires à s’interroger sur la valeur patrimoniale des bâtiments et s’il était raisonnable de les conserver. Dans les Landes, nous avons été appelés au chevet de 2 fours à pain.

2 visites ont concerné différents bâtiments d’un ancien domaine viticole du Nord-Gironde. Le chai était impressionnant par ses dimensions et sa modernité. Nous avons retracé les productions du domaine afin d’estimer sa date de construction. Au milieu du XIXème fut inventé dans le Médoc un nouveau type de cuvier dit « médocain » qui compartimenté en 2 niveaux par un plancher présentait l’avantage d’éviter les trop grandes variations de température préjudiciables à la qualité des vins et permettait une économie de main-d’œuvre. Cette innovation touchant au bâti vinicole a participé à l’édification par de riches propriétaires du Médoc de véritables palais consacrés au vin.

Visites de découvertes :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La métairie de Lartigue par Claude d’Hautefeuille

Magnifique maison de type landais inscrite MH avec ses dépendances depuis 2003. Le rez-de-chaussée bâti en pierre avec une fenêtre à meneaux s’ouvre à l’est sous un auvent. L’étage est en colombage avec croix de St André. A l’intérieur, les pièces sont séparées par des cloisons en colombage et torchis. Une très belle cheminée, aux dimensions imposantes, ne déparerait pas dans un château. Cette « métairie », vaste habitation pouvant héberger maîtres, valets et récoltes, s’apparente aux maisons de l’Albret dites « Maisons d’Henri IV » dans lesquelles le jeune roi faisait halte lors de ces longues chevauchées à travers la région. Elle a été datée par dendrochronologie de la fin du XVIème siècle ou du début XVIIème et aurait appartenu à la grande famille alliée au roi, les de Brocas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La bergerie de Lartigue par Jean-Marie Zeinert

Remarquable par sa conservation en l’état depuis sa construction au XIXème siècle ou début XXème et dont il ne reste que de rares exemplaires sur la Lande. Elle est composée d’un bâtiment principal avec 2 ailes en retour d’équerre. La cour intérieure ainsi délimitée est fermée par 2 galeries couvertes de part et d’autre d’un portail monté sur crapaudine et protégé par une importante toiture à 4 eaux. La couverture en tuile de Marseille remplace maintenant du chaume ou de la brande.

cof

Maison de meunier à Cadillac-en-Fronsadais par Gilles Robert

La maison est bâtie avec des moellons calcaires liés à la terre. L’enduit une fois ôté, l’observation à l’aide d’un endoscope a révélé la profondeur des trous apparus entre les moellons. La terre a littéralement fondue. Des essais de régénération à l’aide de coulis de terre sont entrepris.

Influences réciproques ADLH_1

Publication avec « Les Amis du Lac d’Hossegor » par Hervé Mudry:

Un partenariat a été conclu avec cette association. Protectrice de bâtiments ruraux anciens, elle a créé, avec une autre association à Saint-Jean de Luz, un prix d’architecture annuel pour des créations nouvelles sur le territoire de leur commune. Ces démarches font échos à l’ouvrage « Habitat et Identité » que nous avons publié.

Deux communications ont été réalisées et présentées au colloque Architecture à Hossegor par Jean-Charles de Munain et dit par Angelina Martini « De l’eurythmie au renouveau… » et Hervé Mudry « Architecture et Nature ». Elles ont été incorporées à l’ouvrage « les influences réciproques » publié par les Amis du Lac (en vente).

L’AG de maisons Paysannes de France à Auxerre par Eliane Marec :

Suite à l’AG de 2018 que nous avions organisée à Gradignan, la tradition des journées des délégués a redémarré. C’est un moment de partage entre délégations.

Lors de la journée des délégués, l’évocation du Prix René Fontaine a suscité une question : « Que sont devenus les bâtiments primés il y a 30 ans ? »

En Touraine, 10 ans d’entraide entre délégués et autres structures ayant un intérêt pour le bâti ancien (CAUE, ADEME, Info énergie) ont permis d’attirer un public plus large et de proposer des thèmes plus variés aux adhérents. Le « coin des bâtisseurs » installé au salon « Terres naturelles » d’Orléans a contribué à la sensibilisation du jeune public. Les supports pédagogiques créés sont réutilisables en classes primaires. Ils sont proposés aux délégations qui en feront la demande.

Le recrutement d’une médiatrice dans le cadre du « Mécénat de compétences » autorise MPF à organiser des stages de « Formation continue » proposés aux communautés de communes, mairies, délégations….

L’expérience vosgienne « Faire des Villages » a été d’un grand intérêt pour la prise de conscience de la valeur du patrimoine bâti et du paysage environnant par les habitants de 6 communes rurales près d’Epinal. Les constructions en éco-matériaux dans ce territoire ont facilité l’obtention de subsides au titre du « développement durable ».

L’assemblée Générale a permis de rappeler les grandes actions menées en cours d’année par MPF. Dans le cadre de ce résumé, nous vous invitons à lire celui réalisé par le bureau que chacun pourra trouver dans les pages « vie associative » sur le site de MPF.

Les sites internet par Jean-Charles de Munain :

Pour nous, le nombre de fois où les pages de Gironde sont visitées sur le site national ne nous est pas accessible.

Le site maisons-paysannes-gironde.org, créé en 2017, a enregistré 2289 visites en 2019 contre 2129 en 2018 alors que ce n’est qu’une page de distribution vers le site national ou la maison d’édition.

Le site maisonsdepays-gironde.org, créé en 2014, a été visité 2459 fois en 2019 et a donné lieu à 802 téléchargements d’articles.

Ces chiffres montrent que le nombre de visites augmentent chaque année et que les sites fonctionnent.

couverture2 21 21

Le livre Habitat & Identité que nous avons publié en 2016 vient d’être découpé en articles pour être mis sur le site en téléchargement gratuit. Il reste à la vente en édition papier 15€  pour ceux qui le souhaite.

Le CREBA : Ce site créé et présenté aux professionnels à Bordeaux en 2019 devait vous être présenté l’an passé mais faute de temps…

MPF a participé à la création d’un centre de ressources en ligne pour la réhabilitation du bâti ancien. Il fonctionne sur le modèle de la roue « guidance wheel » en usage en Angleterre. Ce site propose une assistance aux entreprises et maîtres d’ouvrage confrontés à un bâti ancien en incorporant les dimensions techniques, patrimoniales et énergétiques.

Prévisions pour 2020/2021

(Pendant que nous écrivons ces lignes le confinement de la population a été décrété et le planning prévisionnel risque d’en être bouleversé.)

Une exposition « L’architecture de l’airial landais. Retour aux origines. » à l’écomusée de Marquèze dans les Landes : MP Gironde fait partie du comité de pilotage de l’expo qui devait débuter en avril et se poursuivre….

Deux sorties sont prévues pour le moment :

- l’une dans la région de Dax sous la conduite d’Hervé Mudry

- l’autre dans le Médoc pour visiter un airial et découvrir le poêle de masse avec banquette, un Batchrocket, construit par deux de nos adhérents, Florence et Nicolas, dans leur maison qu’ils retapent et adaptent à leurs besoins.

-

BILAN FINANCIER

présenté par Jean-Marie Zeinert

Cette année nous avons peu dépensé, les frais de fonctionnement ayant fait l’objet de dons à l’association. Ainsi nous pouvons aborder l’année qui vient avec une bonne sérénité financière pour nos projets.

-

ELECTION DES MEMBRES DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Sont élus :

de Munain Jean-Charles président et délégué de MPF

Cognie Michel vice-président

Jean-Marie Zeinert Trésorier

Marec Eliane secrétaire

Martini Angélina service conseil

Robert Gilles service conseil

D’Hautefeuille Claude chargé des relations avec la Fondation du Patrimoine et MP47

Ferveur Jacques

Mudry Hervé représentant dans les Landes

Bedin Guillaume

Bourgois Pascal

Hemery Florence

Leneuf Françoise invitée

-

Présentation des expositions de photos par Angélina Martini et Jean-Marie Zeinert

Un choix de photos de graffitis prises par Angélina Martini et Gilles Robert dans les carrières de Gironde a été présenté pendant l’été dans le souterrain cavalier de la citadelle de Bourg-sur-Gironde. L’exploitation souterraine de la pierre dans notre région s’est développée au XVIIIème siècle pour atteindre son apogée au XIXème. Avant l’industrialisation, les carriers extrayaient la pierre à l’aide du pic, du taillant et de coins en s’éclairant avec des chandelles de suif et plus tard avec des lampes à acétylène. Dès le début du XIXème, les pièces avaient des dimensions standards et le rebus était utilisé comme moellons. Les carriers employaient des tacherons payés à la pierre. Les carrières sont obscures et offrent de vastes surfaces qui suscitent l’expression. Dans ce milieu caché, tout peut être dit : ses opinions politiques, on peut commenter l’actualité, inscrire des dates de fêtes de St Patrons ou d’anniversaires, se plaindre de la dureté du travail, de la promiscuité au fond de la carrière, dessiner des portraits, de belles lettres majuscules ou de magnifiques bateaux que l’on voyait remonter l’estuaire ou sur lesquels on avait été enrôlé pendant une guerre napoléonienne… et aussi des obscénités.

Jean-Marie Zeinert a présenté une série de photos anciennes prises dans le secteur de Belin-Béliet : de belles maisons landaises, les travaux des champs auxquels participaient les mules avec leur drôle de joug à collier, le travail des résiniers.

-

Le verre de l’amitié

L'assemblée général s'est terminée par un verre de l'amitié.

Nous vous souhaitons à tous une bonne santé dans ces temps d’inquiétude.

Le bureau le 20 mars 2020

-

Maisons Paysannes de Gironde

1 rond-point de l'hippodrome

33170 Gradignan

05 56 75 09 56

gironde@maisons-paysannes.org

Maisons Paysannes de Gironde